L'ENTREVUE

Quoi de mieux pour découvrir un(e) artiste ou un band que par leurs propres mots. 

TTR_2020.jpg

Hassan K

Crédit photos : Hassan K
Gardgiri
00:00 / 02:59

Présenter votre projet. Depuis quand? Pourquoi solo, duo, trio, etc ? Pourquoi ces instruments ?

Bonjour Sur L'Ombre Média, ici Hassan K. , one man band éléctrique franco-iranien. Je joue ce projet sans frontières musicales depuis plus de 10 ans maintenant. Cette formation solo est assez atypique puisqu'elle emprunte des sonorités et mode de composition à divers territoires du Moyen-Orient, bousculée par des influences occidentales. Un projet qui fait le grand écart, avec une série de contraintes qui me servent de garde fou : je fais de la musique électroacoustique, mais je n'utilise pas de samples (je travaille sur base d'instruments acoustiques, de VST et d’échantillonneurs), et je suis très soucieux de la restitution live d'une musique pensée et produite en studio. Je bricole donc des capteurs, des logiciels qui m'accompagnent lors de mes performances pour réagencer en temps réel toutes ces compositions face au public.

De quel coin êtes-vous ? Jouez vous sur votre scène locale ou plus en dehors (et même à l'étranger) ?

Je vis et travaille dans le nord de la France. Ce qui est très étrange, c'est que je joue très peu dans ma ville, mais je suis sollicité dans d'autres régions et à l'étranger. C'est vraiment super, car j'ai la chance d'être flexible sur mes déplacements et mon set est facilement transportable. L'échange avec le public et le voyage sont primordiaux pour mon travail créatif. La scène et le dialogue alimentent constamment l'envie de produire, d'enrichir ma musique.

Qu'est-ce qui vous a donné envie de monter votre projet ?

Un amour inconditionnel de la musique et de l'Iran.

Qu'est-ce qui vous a amené à explorer/arpenter ce style là ?

Ahah, je ne sais pas vraiment mettre un style sur cette musique … Mais pour ce qui est moteur, premièrement, il y a mes références. Je suis très friand de musique d'avant garde, de rock in opposition, d'expériences sonores de tout horizon. Aussi, il y a une réelle envie de pousser les limites de la musique produite sur ordinateur. C'est un véritable challenge de sortir de la composition avec samples, ou pensée avec les derniers plug in à la mode, ou encore avec le timbre d'objets analogiques très répendus. Les modes de créations sur ordinateurs sont infinis, il faut absolument décloisonner les productions très orientées, faciles à l'écoute et surtout repenser les concerts électroniques, sortir de son écran, se mettre en danger, face à face avec le public. Nous sommes une poignée à faire ça partout dans le monde, malheureusement toujours sous l'ombre de l'étiquette « musique expérimentale », « élitiste » ou « bizarre »... Alors que nous sommes bien loin de ces titres parfois mal assimilés.

Pourquoi les gens vous écoutent/devraient vous découvrir selon vous ? Qu'est-ce qui fait votre charme ?

Ahah, je ne suis pas très fort en technique de marketing. Je laisse à l'auditeur le choix de la balade sonore 🙂 Qu'on aime qu'on n'aime pas, ces albums ne laissent pas indifférents. Il y a tellement d'articulations entre les formes musicales (on passe facilement d'une pièce néo classique, au black metal puis à la surf rock orientale), que si l'on est attentif (oui, il ne s'écoute pas lorsque l'on fait une opération délicate, mais plutôt assis sur un fauteuil en tweed, pipe à la main) tout le monde peut apprécier la forme narrative de ces pièces.

Quel(s) groupe(s) recommanderiez vous ?

Je ne sais pas quel territoire choisir, alors je vais parler du Canada 🙂

Je suis extrêmement fan de Jack Dump qui vit à Toronto et qui a quelques albums pop géniaux, voix / game boy.

Quelle(s) ville(s) vous a/ont le plus marqué (durant une tournée, un voyage, etc) ?

C'est dur de faire des choix de cette sorte. J'ai vraiment passé de très bons moments partout où je suis allé. Je peux parler de ma toute dernière expérience en temps de pandémie : j'ai eu la chance de jouer dans un très beau théâtre dans le sud de l'Italie, dans un festival mythique qui a rassemblé les plus grands (Ennio Morricone, John Zorn …).

Le public est venu nombreux, masqué et vigilant, je n'avais pas joué depuis 6 mois, c'était comme une renaissance. Tout était très touchant.

Quelle énergie préférez vous : grosse salle ou petite salle ? Et pourquoi ?

Les deux me vont , je suis assez tout terrain. Avec mon dispositif je peux facilement quitter une scène et jouer dans le public et changer le cours de la soirée. Il faut juste que le son soit à un très gros niveau ahah !

Comment gardez vous le plus le contact avec vos "fans" ?

C'est un point intéressant car il faut savoir que je ne suis pas sur les réseaux sociaux. C'est un choix éthique, artistique. Pour les méthodes de publications de diffusions, je travaille avec des labels copains en qui j'ai toute confiance, des réseaux d'artistes, de programmateurs. Je fais fonctionner le bouche à oreille, et je contacte essentiellement par mail qui est l'outil le moins intrusif à mon sens.

Ensuite pour le public que je croise, avec qui je converse en ligne, je tiens une liste de contact mails qui me sert de temps en temps pour une newsletter. Ça fonctionne encore ahah.

Si je vous dis "art" vous pensez à quoi ?

A une dissertation de philosophie ahah. Et si je passais un examen avec cette phrase sous les yeux, je répondrai : l'art, c'est le truc le plus cool de la vie avec le chocolat.

Et si je vous dis "livre" ?

Je vous donne celui que j'amorce en ce moment : L'ère de l'individu tyran de Eric Sadin [à découvrir ici], qui semble être une analyse de la fin d'un monde en commun, accélérée par nos comportements convulsifs sur les réseaux sociaux.

La musique doit elle être porteuse de message ou pas forcément ? Doit-elle avoir une identité ou peut-elle exister d'elle-même selon vous ?

La musique est le seul art qui ne nécessite pas d'arguments pour exister. La musique parle directement à l'âme, fait vibrer nos sens, stimule notre intellect. Il n'y pas de règle de création, pas de limites dans les écoutes. Je conseille juste de toujours aller plus loin dans la découverte, titiller notre propre curiosité pour faire briller les idées les plus géniales.

Quelle place ont les artistes émergents chez vous ?

Je suis un boulimique de musique, et très attentif aux nouvelles propositions. Il y a eu beaucoup de très belles sorties pendant la période de pandémie. Maintenant, j'ai vraiment hâte de retrouver cette jeune génération sur les planches d'une scène.

Le Canada et le Québec vous voyez ça comment ? Comment sont-ils dans votre imaginaire ? Quelle(s) image(s) en avez-vous ?

J'y suis jamais allé (j'aimerais beaucoup, invitez moi! ahah), mais j'ai beaucoup de très bons retours d'amis qui ont pu voyager ou travailler au Canada. Du coup, j'ai seulement deux prismes d'interprétation. Littéraire, un territoire froid, hostile et délirant (La Folie Arctique de Pierre Déléage), médiatique, les chaînes de TV française présentent le Canada comme les US mais plus sympa et détendu ahah … Mais je suis convaincu que le Canada est bien plus complexe que ça.

Et des canadiens, des québécois ?

Dure comme question, impossible pour moi de répondre. Je pense juste que la poutine témoigne d'une hospitalité franche de la part des Québécois ahah !

Merci beaucoup !

Retrouve le sur la toile :

Site officiel

Bandcamp

YouTube

Tiens toi informez !