L'ENTREVUE

Quoi de mieux pour découvrir un(e) artiste ou un band que par leurs propres mots. 

TTR_2020.jpg

Urtidsdjur

Crédit photos : Urtidsdjur
’Eḇen ha-‘ezer
00:00 / 02:44

Présenter votre projet. Depuis quand? Pourquoi solo, duo, trio, etc ? Pourquoi ces instruments ?

Nous sommes le groupe Urtidsdjur, un set up classique avec batterie, basse, guitare x2 et voix. On a commencé à jouer ensemble il y a quatre ans environ. Nous ne savons pas encore si nous sommes dans notre forme définitive. Je pense que nous sommes tous ouverts à l'ajout de quelques autres instruments, particulièrement du piano ou des claviers mais on est plutôt bien comme cela aussi pour l'instant.

/Kettil

De quel coin êtes-vous ? Jouez vous sur votre scène locale ou plus en dehors (et même à l'étranger) ?

On joue exclusivement à Svealand en Suède ! Blague à part, on n'a pas tant joué live que ça en dehors de notre ville natale (Uppsala) mais on aimerait beaucoup, même à l'étranger.


Au départ, on avait un peu de difficultés à garder nos bassistes ce qui nous a fait perdre le tempo (sans mauvais jeu de mot!) et quand on a trouvé notre bassiste actuel on a joué quelques gigs, enregistré un album et ensuite BAM ! le Covid frappa la planète Terre.

/Kettil

Qu'est-ce qui vous a donné envie de monter votre projet ?

Pour moi il y avait deux raisons principales, la première était pour moi un nouveau départ à Uppsala, et j'ai fait ce que j'aime toujours faire quand j'arrive dans une nouvelle ville et que  je souhaite rencontrer quelques nouveaux ami(e)s : je trouve ou je forme un groupe pour jouer avec. L'autre raison pour démarrer ce genre de band précisément est que je n'ai jamais joué dans un groupe qui joue ce style de musique, celle que j'écoute le plus actuellement, le rock psychédélique. J'ai pensé qu'il était temps d'essayer ça.

/Kettil

Qu'est-ce qui vous a amené à explorer/arpenter ce style là ?

On vient tous de styles de musique rock différents ou qui se chevauchent, et au début c'était simplement nous qui voulions jouer du rock « conventionnel » avec beaucoup d'inspirations provenant du psyché et du folk. On est définitivement constamment dans un voyage musical et c'est très plaisant.

/Kettil

Pourquoi les gens vous écoutent/devraient vous découvrir selon vous ? Qu'est-ce qui fait votre charme ?

Notre musique est un fouillis de rock classique, psyché, folk suédois et plus encore, mais je pense que nous avons fais en sorte de trouver un son propre à nous qui est reconnaissable. On essaie de transmettre un ressenti terre à terre et personnel, spécifiquement dans les voix et les paroles, bien que la musique soit plutôt classic rock avec quelques saveurs psychédéliques. Personnellement, j'aime cette combinaison et je pense qu'elle n'est pas ordinaire.

/Gustaf

Quel(s) groupe(s) recommanderiez vous ?

Voir question 13!

Quelle(s) ville(s) vous a/ont le plus marqué (durant une tournée, un voyage, etc) ?

Un voyage resté dans mon esprit quand je pense à la musique c'est un roadtrip que j'ai fait avec quelques amis à travers le sud des Etats-Unis – surtout à la Nouvelle-Orléans et à Nashville. C''était malade de voir qu'il y avait un groupe qui jouait dans chaque petit et minuscule bar, et bien sur dans la rue aussi , partout, nuit et jour. Ce genre de scène musicale vibrante était super inspirante et ça serait un rêve si c'était comme ça en Suède.

/Gustaf

Quelle énergie préférez vous : grosse salle ou petite salle ? Et pourquoi ?

Globalement, je pense que nous préférons l'ambiance des clubs plutôt que des scènes plus grandes. Les plus petites scènes et salles donnent un sentiment plus intime et une connexion plus intense, avec le band et le public. Mais ce n'est pas comme si on a une forte expérience des grandes scènes… On a pour tradition d'organiser nos gigs nous-mêmes dans un petit endroit punky situé en sous-sol dans notre ville natale. On invite deux ou trois bands à jouer avec nous et on essaie d'attirer autant de monde que l'on peut à venir prendre un verre et écouter de la bonne musique. C'est la manière pour nous de jouer pour nous-mêmes et en même temps de contribuer à la scène locale qui est cruellement en manque de ça.

/Gustaf

Comment gardez vous le plus le contact avec vos "fans" ?

On fait de notre mieux pour inciter les gens à participer avec ce que nous faisons sur Instagram. Nous postons des photos et on décrit ce que nous faisons et racontons des petites histoires autour de nos activités. On écrit principalement en suédois mais c'est 2021 et il y a le bouton « traduction » pour quiconque qui ne parle/lit pas le suédois. Et depuis le « une image vaut mille mots » je ne pense pas que le suédois soit un problème. De plus, le rock est un langage intergalactique que tout le monde parle, jusqu'à ce qu'ils deviennent vieux.

/Affe

Si je vous dis "art" vous pensez à quoi ?

Je pense que l'art est fondamental pour nous en tant qu'être humain, on crée seulement parce que nous le pouvons. Sans l'art la vie serait très terne, en même temps il est difficile de définir ce que c'est depuis qu'il implique tout un tas d'expressions. Ça peut être la musique, la littérature, le théâtre, les films, la peinture et bien d'autres encore. Si t'enlèves l'art il ne restera plus grand-chose, on serait des robots qui déambuleraient et feraient des tâches uniquement pour être en vie.


Pendant la pandémie Covid 19 c'est devenu clair pour moi, et ceux que je connais, que l'art remplit un objectif très important dans nos vies. Tant de choses que nous prenions pour acquis nous ont été enlevées et cela nous a rendu triste et parfois déprimé. Qu'est-ce que nous pouvons faire quand nous sommes assis à la maison au lieu de répéter avec nos bands ou écouter des shows live ? On regarde des films, on lit des livres, on écoute de la musique et on regarde des séries télé. En d'autres termes, on entame des activités basées sur l'art pour nous sentir mieux et rester sain.

/Emil

Et si je vous dis "livre" ?

Urtidsdjur adore les livres. On pense publier nos paroles dans un livre. Non, je blague ! Je suis probablement le seul dans Urtidsdjur qui pense ça en ce moment. Parfois je pense que j'ai trop d'idées que personne ne voudrait réaliser. Les livres sont bons pour l'inspiration quand tu écris des chansons, je pense que toutes nos paroles sont quelque peu inspirées par différents livres. Quelques uns des auteurs que je connais et dont je me suis inspiré sont Harry Martinsson et Karin Boye. Ils sont tous les deux des écrivains connus en Suède.

/Emil

La musique doit elle être porteuse de message ou pas forcément ? Doit-elle avoir une identité ou peut-elle exister d'elle-même selon vous ?

Je pense que la musique transmet toujours un message, parfois c'est verbal avec les paroles et parfois c'est non verbal par le biais de la musique ou des moods que la musique crée. Ces messages peuvent être différents dépendamment de comment l'auditeur aborde la musique et également son altération selon quand et comment la musique est découverte. Par exemple, tu peux avoir deux personnes qui écoute le même style de musique et ils perçoivent des messages différents. C'est pourquoi la musique est une chose magnifique, elle parle le langage universel que les gens peuvent rapporter peu importe où ils vivent ou quelle langue ils parlent. Urtidsdjur a reçu beaucoup d'attentions de personnes de l'extérieur de la Suède et c'était quelque chose que nous ne pensions pas possible depuis que nous chantons en suédois. Toutes ces personnes apportent du sens à notre musique même s'ils ne comprennent pas à propos de quoi nous chantons, c'est vraiment impressionnant et ça montre que la musique parle une langue universelle.

/Emil

Quelle place ont les artistes émergents chez vous ?

Il y a beaucoup de bons artistes venant de Suède que nous écoutons fréquemment, voici six d'entre eux :


Slowgold

On les écoute depuis le tout début et probablement avant le lancement d'Urtidsdjur. De supers écrits et un son génial. Elle a gagné un Grammy (version suédoise des Grammy Awards) en 2019.


Orkan

Ils se décrivent eux-mêmes comme un rock prog suédois inspiré par les années 70 à propos d'une vengeance de la Mère Nature et c'est certain qu'on aime ça. Je ne suis pas sur que leur nouvel album soit sorti ou non mais écoute les de le premier album jusqu'à 2017, de solides frappes tout du long.


Cult of Boydah

Je ne connais pas vraiment ce qu'ils font sur la côte ouest suédoise mais certain qu'ils savent comment former un groupe psychédélique au son impeccable et Cult of Boydah n'est pas une exception. Il semble qu'ils aient toujours une ou deux chansons qui figurent dans nos playlists.


Hollow Ship

Ils ont réalisé un album, Future Remains (2020) et espérons qu'ils en sortent un nouveau bientôt. Je pense à eux comme étant une ère précoce de Pink Floyd ayant rayonné à travers l'univers et qui revient maintenant.


Siri Karlsson

Un mélange de psychédélique, de rock progressif, d'avant-garde, de noise et de musique folk. Parfois apaisante, parfois appeurante, parfois transcendante et toujours brillante.


JIRM

Du heavy et des jams de stoner excités avec un son plus profond que la plus profonde faille sous-marine. Ils ont, finalement, un nouvel album prévu pour 2022.

/Emil


Comme Emil l'a mentionné il y a beaucoup de bons artistes et bands émergents en Suède qui jouent plus ou moins comme nous le faisons. Je pense que le plus gros problème des bands de la relève est de trouver une place pour jouer, c'est clairement un soucis que nous rencontrons. Dans notre ville Uppsala on joue plus ou moins n'importe où où nous pouvons le faire. La prochaine étape logique est de se rapprocher de Stockholm mais là-bas la compétition entre les groupes émergents et les artistes est tellement forte que les groupes doivent parfois payer pour jouer. Dans le meilleur des mondes, cette pandémie fera réaliser aux gens à quel point la musique live est significative et il y aura une recrudescence d'endroits disponibles pour jouer et de gens avec une faim de show live !

/Gustaf

Le Canada et le Québec vous voyez ça comment ? Comment sont-ils dans votre imaginaire ? Quelle(s) image(s) en avez-vous ?

Il y a une vielle chanson folk à propos de l'émigration au Québec appelée « Emigrantvisan » ou « Vi sålde våra hemman ». Le morceau décrit le voyage vers le Québec comme le chemin des Dieux pour éradiquer l'arrogance et la mauvaise herbe des campagnes. La chanson date du début du dix-neuvième siècle dont je suppose (j'espère) que ce n'est pas si mauvais au Canada comme c'est décrit !


Dans mon esprit le Canada et le Québec sont presque comme la Suède, même climat et même style de végétation, etc. Mais bien plus grand, comme tout ce qui est de l'autre côté de l'Atlantique ! Des routes plus grandes, des voitures plus grandes, des villes plus grandes, des distances plus grandes, des forêts plus grandes, des lacs plus grands, des ours plus grands, des élans aux cornes plus grandes, etc. La seule chose à laquelle je pense selon ce que je sais c'est que les patinoires de hockeys sont plus petites !

/Affe

Et des canadiens, des québécois ?

D'après Internet environ 1 % des canadiens ont des ancêtres suédois et 0,08 % des québécois sont des descendants d'émigrants suédois. Mise à part ça, je ne les connais pas vraiment. Je pense qu'ils parlent français au Québec, autrement je ne crois pas qu'ils soient si différents. À l'exception du sirop d'érable mis sur tout (fait que je tiens de sources sûres!)

/Affe

*Traduit de l'anglais. Réponses originales >> ici <<

Merci beaucoup !

Retrouve les sur la toile :

Facebook

Instagram

Bandcamp

Spotify

SoundCloud

YouTube

Tiens toi informez !