L'ENTREVUE

Quoi de mieux pour découvrir un(e) artiste ou un band que par leurs propres mots. 

TTR_2020.jpg

Vulvarine

Crédit photos : Vulvarine
Animal
00:00 / 03:39

Présenter votre projet. Depuis quand? Pourquoi solo, duo, trio, etc ? Pourquoi ces instruments ?

Vulvarine a débuté à la fin 2019 à l'initiative de notre chanteuse Suzy Q and notre ancienne bassiste Ricky Fizz. Tout au long de l'année 2020, la formation c'était elle deux, la batteuse Thunderbirdy, et les guitaristes Robin Redbreast et Sandy Dee. En 2021, Ricky Fizz et Thunderbirdy ont quitté le groupe et Robin s'est mis à la basse. Bientôt, Mika Silverhand rejoindra Vulvarine en tant que guitariste principale. Acctuellement, le groupe est à la recherche de la bonne drummeuse.

De quel coin êtes-vous ? Jouez vous sur votre scène locale ou plus en dehors (et même à l'étranger) ?

Vulvarine est un projet musical provenant de Vienne en Autriche. Àcause de la courte existence du band et de la pandémie de covid, on a pu jouer qu'un show live (à l'Arena de Vienne, Big Hall, en octobre 2020, ce qui a aussi été le début de notre premier album), et un live stream à la radio 88.6 (à l'U4 Vienna en décembre 2020). Cependant, on a prévu d'affronter le monde dès que possible 😉

Qu'est-ce qui vous a donné envie de monter votre projet ?

On a commencé le band pas seulement pour notre amour de la musique, surtout parce que nous voulons accroître le nombre de fxmmes dans la scène rock en envoyant un message puissant, nous-même étant un groupe exclusivement féminin.

Qu'est-ce qui vous a amené à explorer/arpenter ce style là ?

Nous appelons notre style musical « vulvarock ». C'est plus ou moins un mix entre plusieurs sous genre du rock, comme le hard rock, punk rock, heavy metal, et d'autres influences. On n'a jamais voulu se cantonner à un seul style.

Pourquoi les gens vous écoutent/devraient vous découvrir selon vous ? Qu'est-ce qui fait votre charme ?

Ce qui nous plaît c'est que nous sommes le groupe de filles le plus féroce depuis Girlschool ! N'importe qui qui aime le brut, le pouvoir féminin et la musique authentique voudra explorer notre affaire.

Quel(s) groupe(s) recommanderiez vous ?

Mise à part Girlschool, nos plus grosses influences sont des bands comme The Runaways, Vixen, and The Donnas. Pour des recommandations plus actuelles ça serait Thundermother, Lizzies, Larkin Poe, Doll Circus… et pleins d'autres que tu peux trouver sur notre playlist Spotify « Vulvarine Presents : Womxn of Rock » : https://spoti.fi/3er3TM6

Quelle(s) ville(s) vous a/ont le plus marqué (durant une tournée, un voyage, etc) ?

Malheureusement, on ne peut pas partir en tournée présentement – et on connait tous la raison. Ce que nous pouvons dire cependant c'est que le show d'octobre 2020 était un événement incroyablement émouvant pour nous. C'était notre tout premier concert en tant que nouveau band, pour présenter notre premier album, et nous avons été complètement sold-out dans un lieu de 200 places !

Quelle énergie préférez vous : grosse salle ou petite salle ? Et pourquoi ?

Nous pensons qu'il est important de jouer dans tous les genres d'endroits parce que chaque show te connecte différemment avec les gens.

Comment gardez vous le plus le contact avec vos "fans" ?

On garde le contact avec nos fans autant que possible via les réseaux sociaux, particulièrement en ce moment. Tout le monde peut être assuré d'obtenir une réponse quand ils nous envoient un message, s'ils ont des questions ou demandes, etc. Et nous n'avons pas l'intention de changer ça !

Si je vous dis "art" vous pensez à quoi ?

L'art c'est la liberté d'expression totale par n'importe quel biais, et nous avons choisis celui de la musique. Tout est correct tant que personne n'est discriminé. Parce si c'est ça c'est juste des conneries.

Et si je vous dis "livre" ?

Les livres sont ceux sur lesquels nous pouvons toujours compter, que ce soit un récit historique sur le féminisme, une autobiographie d'un(e) musicien(ne) inspirant(e) ou un guide sur les cocktails : à l'époque d'aujourd'hui, personne ne devrait faire l'erreur de sous-estimer un livre version papier.

La musique doit elle être porteuse de message ou pas forcément ? Doit-elle avoir une identité ou peut-elle exister d'elle-même selon vous ?

La musique porte inévitablement un message – c'est juste sa nature. Même quand tu penses à un morceau sans paroles ou juste une partie sans : l'auditeur réagira par un certain ressenti à l'écoute puis projettera des émotions spécifiques sur cette musique. Pour cela, le compositeur se doit de ne pas transmettre intentionnellement un message précis, car il y aura toujours un message sous-jacent lu par l'auditeur.

Quelle place ont les artistes émergents chez vous ?

Le Canada et le Québec vous voyez ça comment ? Comment sont-ils dans votre imaginaire ? Quelle(s) image(s) en avez-vous ?

Honnêtement : aucune d'entre nous ne l'a visité encore, mais on adorerait en faire un futur endroit pour une tournée ! Tout ce que nous savons à propos du Canada c'est qu'il est supposé être à couper le souffle et d'offrir une grande qualité de vie pour ses habitants.

Et des canadiens, des québécois ?

On a rencontré une coupe de canadiens mais seulement un seul du Québec. Tous étaient amusantsà mourir. Et tellement amicaux !

*Traduit de l'anglais. Réponses originales >> ici <<

Merci beaucoup !

Retrouve les sur la toile :

Facebook

Instagram

Youtube

Spotify

Bandcamp

Tiens toi informez !