klo pelgag.jpeg

Klô Pelgag
42mn
Secret City Records
Sorti le 26 Juin 2020
8/10

Unique / Francophone

Checke donc les Découvertes !
Rémora
00:00 / 04:33

La troisième création de l'artiste gaspésienne Klô Pelgag qui devait initialement sortir en avril 2020 est enfin arrivée ! Une sortie à point nommé pour débuter l'été en beauté !


Avec son titre emprunté au village situé en Gaspésie, mis en lumière en « lyric vidéos » (visibles ici) au gré de ses chansons qui en ont été inspirées, Notre-Dame-des-Sept-Douleurs – ce nom qui reflète d'ailleurs parfaitement le contenu de l'album - est d'une éblouissante musicalité.


L'album commence tout en douceur avec une introduction entièrement instrumentale qui nous offre un aller simple bien confortable vers son univers musical. Un univers qui reste dans les mêmes tons que ces deux précédents LP, L'alchimie des monstres et L'étoile thoracique, tout en y arborant une couleur plus vive par ses textes vrais et toujours si bien écrits ! Les rythmiques des chansons ont chacune leurs particularités ce qui rend cet album vivant et intriguant comme avec la tranquillité de La fonte ou la pétillante Rémora.

L'intensité de l'album est bien équilibrée ce qui permet de se balader de chanson en chanson à notre guise (même si j'ai une préférence pour l'écoute intégrale dans l'ordre !!). Au fil de l'écoute (ou des écoutes !) l'impression d'être bercé par une vague - tantôt haute tantôt basse mais toujours assez forte pour nous porter – venant sur le rivage gaspésien pour faire divaguer notre esprit est d'une incroyable beauté. Le mélange de la voix si précieuse et exaltante de Klô Pelgag avec toutes sortes d'instruments (piano, cuivres, cordes et synthétiseurs entre autre) nous emmène dans des contrées « lointaines » qui rechargent nos batteries et nous poussent dans une certaine introspection dès que l'on y pose le pied. A défaut de pouvoir y aller, Notre-Dame-des-Sept-Douleurs suffit à nous transporter dans une énergie parfois mélancolique avec J'aurai les cheveux longs et souvent pleine de vigueur comme Mélamine.


Même s'il est difficile de savoir quelle chanson est la plus plaisante et qu'une ou deux n'atteignent pas un engouement débordant, c'est un troisième album haut en couleur à écouter à l'infini !

12 Juillet 2020

Si tu aimes PARTAGE et LIKE la page Facebook Sur L'Ombre et ABONNE-TOI sur Instagram @sur.l.ombre.media et YouTube Sur L'Ombre Media

Tiens toi informez !