klo pelgag.jpeg

Venus Furs
44mn
Silk Screaming Records
Sorti  le 10 Juillet 2020
9/10

Rock / Shoegaze / Psyché

Checke donc les Découvertes !
Guards in the Garden
00:00 / 05:30

A quoi s'attendre avec une pochette si colorée ? Voici le premier album de Venus Furs, projet musical auto-produit du montréalais Paul Kasner. Un petit bijou rock shoegaze psyché entêtant qui ne vous laissera pas indifférent ! Pas le temps de tergiverser, ma curiosité a déjà pressée sur play !


Quelques unes des chansons mises en vidéo (visibles ) et sorties petit à petit durant les mois passés ont donné d'autant plus hâte de les écouter sans interruption et de découvrir quelle articulation avait été choisi entre elles.


L'entrée en matière se fait plutôt doucement avec Chaos and Confusion mais annonce un album riche instrumentalement. Et ce feeling ne fait qu'accroître tout au long de l'écoute. Entre guitare, basse, orgue, drum, trompette (et bien d'autres !), c'est une richesse musicale très intéressante ! Même si sa voix nasillarde, douce, fragile est parfois proche de fausser la note et peut sembler un peu faible ou sans réelle prestance, elle y apporte une extravagance charmante qui s'imbrique parfaitement dans ce melting-pot instrumental ! Ses chansons ayant plusieurs niveaux d'écoutes, les rythmes qui en ressortent peuvent être variés. Fire in Her Eyes en est un bon exemple où le drum et le piano gardent un tempo assez rapide tandis que la mélodie principale est langoureuse à en faire balancer la tête de droite à gauche (ou de gauche à droite !). Ne serait-ce pas ce que le titre de cette pièce annonce ?!


La force de Paul Kasner est sans conteste son inventivité en terme d'arrangement des sons et de mélange des rythmes. Avec ses lignes de basse et de guitares précises et enveloppantes, il nous happe littéralement et nous entraîne dans son génie ! De plus, ses changements rythmiques si bien exécutés ainsi que ses ajouts de delay et/ou de distorsions - suffisamment présents mais néanmoins très subtils dans leurs placements - nous maintiennent en haleine pour la suite, sans qu'une fin nous semble envisageable tellement cette fluidité est agréable à écouter.


Ce qui est le plus plaisant est le contraste très présent entre le grave et l'aigu (le sombre et la fragilité versus la lumière et la force ?) et la puissance des parties uniquement instrumentales (qui m'ont donné la chair de poule par moment !) durant tout l'album. Friendly Fire et Living in Constant sont un bon condensé du canevas musical et rythmique imaginé par ce multi-instrumentiste qu'est Paul Kasner. Ces deux chansons, qui sont clairement mes GROS coups de cœur, l'illustrent parfaitement. Une très belle découverte made in Québec. Si tu t'y penches, la première écoute avertie tes oreilles que tu ne pourras pas t'empêcher de le réécouter en boucle pour un bon moment !

10 Juillet 2020

Si tu aimes PARTAGE et LIKE la page Facebook Sur L'Ombre et ABONNE-TOI sur Instagram @sur.l.ombre.media et YouTube Sur L'Ombre Media

Tiens toi informez !